Les warrants : vos outils pour apprécier le prix d'un warrant

A la différence des actions ou obligations, les warrants ne distribuent aucun dividende ni coupon. Les warrants ayant une durée de vie déterminée, leur valorisation est représentée par une prime qui fait l'objet de cotation.

Elle fait intervenir deux composantes : la valeur intrinsèque et la valeur temps. La prime est aussi appelée prix du warrant, c'est la perte maximum encourue par l'investisseur.

Prime = valeur intrinsèque + valeur temps

La valeur intrinsèque

Elle correspond au profit qui serait retiré de l'exercice immédiat du warrant. La valeur intrinsèque d'un warrant ne peut être que positive ou nulle. Un warrant vaut toujours plus que sa valeur intrinsèque.

valeur intrinsèque d'un call = Cours du sous-jacent - prix de l'exercice

Valeur intrinsèque d'un put = Prix d'exercice - cours du sous-jacent

La valeur temps

L'achat d'un warrant est un pari sur l'évolution future du cours d'un support ou sous-jacent (action, indice, devise, etc.). Plus le temps qui reste à courir est faible, moins l'investisseur a de chance pour que le support connaisse des fluctuations importantes.

En effet, le warrant subit le passage du temps. Au fur et à mesure que le temps passe, sa valeur se réduit.

C'est la valeur spéculative du warrant que consent à payer l'investisseur pour bénéficier d'une évolution favorable du sous-jacent pendant la durée de vie de l'option.

Elle rémunère le temps résiduel jusqu'à l'échéance par rapport au prix d'exercice. Tant que le warrant n'est pas arrivé à échéance, il garde une valeur appelée valeur temps.

Plus la durée de vie du warrant est courte, plus son prix évoluera fortement. En conséquence, l'effet de levier sera important et la performance potentielle sera meilleure même si le degré de risque est plus élevé.

Valeur temps =prix du warrant - valeur intrasèque

Attention !

Plus le warrant s’approche de sa date d’échéance, plus sa valeur temps décroît rapidement. Le warrant perd environ les 2/3 de sa valeur temps sur le dernier tiers de sa vie.

Cas pratique

Un Call prix d’exercice 20 euros dont la prime s’élève à 5 euros sur une action cotant 23 euros a une valeur intrinsèque de 3 euros (23 euros - 20 euros = 3 euros) et une valeur spéculative de 2 euros (5 euros - 3 euros= 2 euros).

Cours du support

Une hausse du cours du support (action, indice, devise, etc.) renchérit la valeur du call warrant et inversement.

Durée de vie du warrant Un warrant a une durée de vie fixe.
Plus le temps passe, plus la valeur temps se dégrade, plus la prime du call ou put warrant augmente.
Le warrant perd ainsi 2/3 de sa valeur temps sur le dernier tiers de sa vie.

Volatilité

Elle mesure la fluctuation du cours d'un actif financier ou les anticipations sur ses fluctuations.
Plus l'échéance est courte, plus le warrant est sensible à une baisse de la volatilité.
Une volatilité égale à zéro serait synonyme de perte quasi certaine à la fois pour les acheteurs de put que de call.
Plus la forte volatilité est élevée, plus l'investisseur a de chance de voir sa prime s'accroître.

Prix d'exercice

C'est le prix auquel le warrant permet d'acheter ou de vendre le support. Il est connu dès le départ et est fixe.
Plus ce prix augmente, plus il renchérit le prix du put warrant et inversement pour un call.

Taux d'intérêt

Des taux d'intérêt élevés renchérissent le prix d'un call warrant et inversement pour un put.
En effet, acheter un call revient à acheter un sous-jacent par emprunt de liquidités sur le marché monétaire, qui par essence est fonction des taux d'intérêt.
Plus le taux d'intérêt est élevé, plus cela renchérit les coûts et plus la prime du call s'accroît.

Taux de dividende

Lors de la distribution des dividendes, le cours de l'action sous-jacente ou de l'indice baisse du montant du dividende distribué.
Le warrant ne bénéficie pas des dividendes ainsi distribués. En conséquence, il perdra automatiquement une partie de sa valeur.
Une hausse du taux de dividende fait baisser la valeur de la prime d'un call et accroît celle d'un put.