Détachement du dividende : vos outils

Le détachement du dividende est un moment important de la vie de l’action. Autrefois matérialisé sous forme de papier, le dividende est désormais versé par voie électronique à l’actionnaire. Le dividende est la rémunération de l’actionnaire. Son montant est proposé par le Conseil d’Administration et approuvé par l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO).

C’est la part des bénéfices nets que l'entreprise distribue tous les ans auprès de ses actionnaires. Il est variable en fonction des résultats dégagés. En France, le dividende équivaut à 2 ou 3% du cours de l'action.

Attention !

Dans le cas où l’entreprise cotée en bourse ne dégage pas ou insuffisamment de bénéfices, le Conseil d’Administration peut suspendre le détachement de dividende.

Le détachement du dividende peut se faire soit en numéraire ou en actions.

Le dividende en numéraire

C’est la formule la plus classique. Dans ce cas , le Conseil d’Administration affecte une somme donnée au versement des dividendes. Le dividende par action s’obtient en rapportant cette somme au nombre d’actions existantes.

Le dividende en actions

Le paiement en espèces est ici remplacé par l’attribution d’actions. Pour l’actionnaire, l’attribution de ces nouvelles actions est intéressante puisqu’elle ne supporte pas de frais de courtage. Par contre, cette méthode se traduit par une augmentation du nombre d’actions en circulation et donc par une moindre progression voire une diminution du Bénéfice Net Par Action (BNPA) et du dividende par action.

Le saviez vous ?

Nul besoin de détenir ses titres depuis un an, seul le détenteur de l'action le jour du détachement du dividende bénéficiera du coupon.

Quel sera le montant du dividende net distribué par action ?

La société fictive « Eaux et Forêt » a enregistré lors de son dernier exercice un bénéfice net de 120 millions d’Euros. Elle envisage de distribuer 40 % de son bénéfice net à ses actionnaires. Le capital est composé de 4 millions d’actions. En tant qu’actionnaire de cette société à combien s’élèvera le dividende net par action ?

Le Conseil d’Administration va distribuer au titre du détachement du dividende une somme totale (ST) de :

ST = 120 x 40 % = 48 millions d’Euros.

Le dividende net par action (DNA)« Eaux et Forêt » s’établira à :

DNA = 48/4 = 12 Euros

Vous détenez 10 titres de cette société, le dividende qui vous sera versé au titre de cette année sera de : 12 x 10 = 120 Euros.

En théorie, le dividende est payable dans un délai de 9 mois après la clôture de l’exercice. Dans la pratique, il est plus souvent payé entre juin et août.

On pourrait envisager d'acheter l'action la veille du détachement du dividende et de la revendre le lendemain. Mais attention, le cours de l'action baisse mécaniquement du montant du dividende le jour du détachement. Si le titre distribue un dividende de 3%, l'action baissera d'autant.

Quelles sont les différences entre le dividende et l’avoir fiscal ?

- Le dividende est issu des bénéfices après impôt réalisés par la société.

Attention !

Les dividendes sont imposables.

- L’avoir fiscal autorise les détenteurs d’actions françaises à déduire de leurs impôts un pourcentage des dividendes perçus. C’est une créance du Trésor qui vient en déduction des impôts à payer. En effet, les actionnaires qui perçoivent des dividendes doivent les inclure dans leur déclaration de revenus. L'entreprise ayant déjà payée l'impôt sur les sociétés, l’avoir fiscal a pour objet d’éviter une double imposition des dividendes.

Le saviez vous ?

L’avoir fiscal est égal à 50% du dividende net. Ainsi, en percevant 20 Euros de dividende sur une action française, vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu, l’avoir fiscal consenti par le Trésor Public, à savoir 10 Euros. Si vous payez aucun impôt, cet avoir fiscal vous sera entièrement reversé.