Les obligations à bons de souscription d'actions (OBSA)

Inaugurées en juillet 1983, les Obligations à Bon de Souscription d’actions (OBSA) sont avant tout des obligations ordinaires à taux fixe auxquels sont attachés un ou plusieurs bons de souscription d’actions.

Ces bons donnent à l’investisseur le droit d’acheter une ou plusieurs actions de la société émettrice à un prix fixe, selon une parité donnée et jusqu’à une date déterminée par le contrat d’émission. A la différence des warrants qui sont émis par des établissements financiers, les bons de souscription sont des instruments financiers émis par les sociétés.

Le porteur d’une OBSA est donc un obligataire mais aussi un actionnaire potentiel. En effet dans cette formule, l’investisseur achète à la fois une obligation et un ou plusieurs bons de souscription.

Le saviez vous ?

En raison de leurs caractéristiques (un prix de souscription fixe et une valeur unitaire faible) les bons de souscription amplifient mécaniquement à la hausse ou à la baisse les cours de l’action. En effet, à chaque fois que le cours de l’action varie, celui du bon de souscription varie dans le même sens et dans des proportions plus importante.

Ainsi, en souscrivant à l’émission d’une OBSA, l’investisseur peut profiter d’un effet de levier souvent source de gains en capital non négligeables.

Particularités des OBSA

Les OBSA, comme les obligations classiques offrent une rémunération fixe.

A l’émission des OBSA, l’investisseur achète deux produits distincts : une obligation classique à taux fixe cotée sur le marché obligataire et des bons de souscription.

Une fois les titres introduits, les bons sont détachés de l’emprunt et font l’objet d’une cotation séparée. Les bons de souscription sont cotés au comptant.

Après avoir souscrit à l’OBSA, l’investisseur dispose d’une grande liberté de choix.

Trois possibilités s’offrent à lui :

S'il anticipe une baisse éventuelle des taux d’intérêt, il procède alors à la cession de ses bons de souscription et conserve ses obligations.

S’il anticipe une hausse éventuelle du cours de l’action, dans ce cas, il va céder ses obligations et conserver ses bons.

Autre cas de figure, il désire mieux répartir ses risques, il va alors conserver simultanément ses bons et ses obligations.

Attention !

Comme les warrants, les bons de souscription d’actions ont un effet de levier important. Ils amplifient mécaniquement les fluctuations du cours de l’action.

Pour l’émetteur, les OBSA constituent une source de financement intéressante :

- Elle permet à l’entreprise de réaliser un emprunt obligataire à des conditions avantageuses (le taux d’intérêt versé étant sensiblement inférieur à ceux du marché).

- Elle permet de lever des fonds propres plus facilement.

- Conférant un droit de souscription d’actions, les OBSA peuvent en outre se révéler être un bon rempart contre des OPA hostiles.